Rencontre du 1 et 2 septembre 2012 du groupe teinture

à TORCY LE GRAND (près de Dieppe)

Isabelle nous fait visiter son merveilleux jardin. A notre arrivée, les baies de sureau, de phytolacca, les feuilles de pastel, de noisetier rouge, macéraient déjà dans les seaux d’eau depuis la veille. Nous étions quatre, Fabienne, Gisèle, Isabelle, Marine.

Généralités :

Le poids de plante = le poids de fibres sèches. Faire macérer les baies et feuilles si possible, plusieurs jours avant. Dans le cas présent, les plantes et baies ont macéré environ 18 heures, sauf le pastel, qui a reçu un traitement différent.

Utiliser si possible de l'eau de pluie. Les plantes doivent être coupées le plus fin possible ou broyées. Les fibres ont été mordancées avant teinture. Les fibres doivent toujours être mouillées avant d’être plongées dans les bains de teinture.

Eviter les chocs thermiques : Plonger les fibres mouillées dans le bain de teinture tiède et monter doucement à température. Attendre le refroidissement du bain pour sortir les fibres. Sécher si possible à l'ombre.

Nous avons teint des écheveaux de laine fine, des morceaux de toile de coton blanc, de la soie fine en carré et de la soie en écheveaux.

PHYTOLACCA – baies en grappes

Faire bouillir pendant une heure, les baies (600gr) dans l’eau de trempage. Laisser refroidir. Introduire les écheveaux de laine fine, carrés de tissu de soie, de coton (600gr). Ajouter un verre de vinaigre d’alcool blanc. Chauffer doucement, maintenir petite ébullition pendant 1 heure. Laisser refroidir les fibres dans ce bain, rincer à l’eau pluie (température ambiante). Faire sécher.

COULEUR OBTENUE : BEIGE MIEL

Observation : Les baies n’étaient pas très mûres et n’avaient peut-être pas macéré suffisamment longtemps (nous attendions du rose).

SUREAU : baies et grappes

PREMIERE EXPERIENCE :

Idem traitement PHYTOLACCA à l’exception de l’apport de vinaigre.

COULEUR OBTENUE : ROSE  SORBET

Observation : Le rinçage s’est effectué à l’aide d’eau vinaigrée (à cause d’un fort dégorgement)

DEUXIEME EXPERIENCE :

Partage du premier bain déjà utilisé en trois portions.

      ▪ A/ Ajout d’une cuillère à soupe de sulfate de fer dans le bain refroidi. Faire bouillir une heure.

COULEUR OBTENUE :

 PARME NUANCE pour la soie,

GRIS BEIGE ROSE CLAIR pour la laine,

LEGEREMENT GRISEE pour la toison

     ▪ B/ Ajout d’une cuillère à soupe de sulfate de cuivre dans le bain refroidi. Faire bouillir une heure.

COULEUR OBTENUE :

VERT OLIVE pour l’écheveau de soie

VERT JAUNE CLAIR pour la toison

     ▪C/ Ajout d’eau de cendre (20cl) dans le bain refroidi. Faire bouillir une heure.

COULEUR OBTENUE :

TOUTERELLE très pâle, sur un écheveau de laine.

NOISETIER ROUGE : Feuilles

PREMIERE EXPERIENCE :

Idem traitement PHYTOLACCA sauf apport de vinaigre.

COULEUR OBTENUE :

JAUNE CLAIR tirant légèrement sur le VERT pour un écheveau de laine.

DEUXIEME EXPERIENCE :

      ▪ Le bain de noisetier a macéré une nuit supplémentaire.

COULEUR OBTENUE : JAUNE VERT plus soutenu que le précédent.

 

PASTEL - isatis tinctoria

(Recette extraite du livre de Karin Delaunay-Delfs)

PREMIERE EXPERIENCE :

·         1er jour : Hacher 500gr de feuilles fraîches de pastel (Isatis tinctoria), verser dessus 2l d’eau bouillante, fermer le bocal. Laisser 2 jours au soleil (il y en avait)…

·         2ème jour : Préparer l’eau de cendre : filtrer 100gr de cendre de bois et mouiller d’1 litre d’eau bouillante, laissez reposer une journée.

·         3ème jour : Décanter l’eau de cendre, vérifier le ph (entre 8 et 10) (nous avons obtenu un ph de 12). Filtrer la macération de feuilles, ajouter l’eau de cendre et une cuillère à café de miel, chauffez à 40°.

Absorbées par diverses activités, la température a atteint 75° !

Donc, nous avons improvisé. Hors du feu, ont été ajouté de la toison, du coton et un carré de soie, le faitout a tout de suite été remis sur le feu et la température a été maintenue à moins de 80° durant vingt minutes. Sous la surveillance attentive cette fois de Gisèle.

COULEUR OBTENUE : VIEUX ROSE VIOLACE

DEUXIEME EXPERIENCE :

·         Épuisement du premier bain : La température a été maintenue à petite ébullition durant trente minutes.

COULEUR OBTENUE : ROSE SAUMON

OBSERVATIONS : Nous n'avons pas obtenu le bleu souhaité à 40°C. Nous n'avons pas du violet à 80°C. Nous n'avons pas de jaune à ébullition, mais nous avons de bien belles couleurs !

Conclusion :

Nous avons eu une rencontre extrêmement positive, riche d'échanges et d'expériences, où chacune pouvait apporter à l'autre.

Et bien sûr, nous avons dépassé le cadre de la teinture. Le filage, le tissage, la tapisserie, comme une évidence, sont venus à nous tout naturellement.

Le jardin, nous a donné plus encore que ses baies et fleurs, il a fait éclore un week-end de teinture, qui sans le travail et le talent d'Isabelle et Didier au jardin, n'aurait jamais pu voir le jour.

Nous remercions particulièrement Didier pour sa patience et pour avoir assuré la logistique en cuisine.

Nous nous sommes séparées avec toutes sortes d'envies de nouvelles expériences à tenter et enchantées par les résultats obtenus.

Marine et Gisèle.